attention ce texte donne mal à la tête mais je ne changerai ni point ni virgule d'ailleurs il n'y en a pas


Samedi matin 7 h 19 Francheville France un matin comme un autre un autre matin qui en connaitra d’autre un matin quoi
Après avoir tourné virtuellement dans mon lit puisque de tournis il n’en fut point c’est juste ma tête qui tourne pour t’écrire un billet à deux balles Un de ses écrits bancales quelques vers banales avec mes rimes un peu spéciales et décide de fermer le bal puisque de saut à la ligne je me refuse et repousse la virgule à ses derniers retranchements quant au point n’y est
7 h 38 voilà déjà 18 minutes pour pondre 6 lignes mon œil gauche n’est pas encore tout à fait levé victime de cet excellent vin jurassien servis de main de maitre de chaix par un hôte incomparable et de grande qualité à l’épouse brillante une Florence vivante Laurance dort ma bouche pâteuse de sommeil mêle la menthe du dentifrice et la promesse du café à venir Laurance dort le café maintenant cool dans ma gorge il fait frais légèrement chaud légèrement il fait léger alors que le café lui est fort
Est-ce un défi que de prendre la plume si tôt et de m’acharner sur cette bafouille qui en vaut bien d’autre pour toi Jean Mi
Parce que tu le vaux bien et même si de L’Oréal point tu n’utilises il me fallait mon spleen mon idéal et même si la comparaison est un peu osé Baudelaire lui n’y aurait pas pensé
7 h 55 première cigarette un peu de fumée sur cet œil gauche maintenant réveillé Laurance dort
8 h 02 sept minutes à la ligne à ce rythme Laurance risque de se réveiller et interrompre à tout moment le fil de mes pensées fil tenu fil d’Ariane file va t’en
J’accélère donc 8 h 06
Je reviens à mes moutons et autres ovidés et cesse de m’égarer dans des considérations horaires qui n’ont que peu d’importance 8 h 17
Le discours est mal aisé quand on parle pour ne rien dire que de mots couchés sur un ordinateur défilant à la vitesse de mes doigts gourds
9 h 45 Laurence est réveillé l’exercice est délicat de laisser et reprendre à qui mieux mieux ma proposition précédente sur le néant de mon propos le néant voilà donc un sujet intéressant auquel je ne m’attarderai pas pour des considérations émanent de lui-même
Laurance est dans son bain C’est à ce moment là que le lecteur se pose certaines questions sur l’état mental de l’auteur les différentes observations quant à sa situation quotidienne et bassement matérielle telle l’horaire 10 h 07 ou le partage d’un ordinaire somme toute assez banal d’un samedi matin léger voir plus haut d’ailleurs ne devrions pas toujours voir plus haut
C’est bien toi qui voit plus haut toujours plus haut plus vite plus fort sur soi même mais jamais contre les autres ou contre tout contre mais jamais de compétition juste pour le plaisir de l’avoir réussi gravit d’y être arrivé toi qui enseigne dans son terme le plus noble du partage de connaissance du partage tout court encore que tout court est réducteur et ne reflète pas ton immense talent voilà tu as du endurer tout mes verbiages et autre délires épistolaire pour voir enfin arrivé le premier compliment il était temps parce qu’enfin quelle est donc l’ intention de ma narration te complimenter certes l’exercice est aisé tant ton talent est immense que nenni t’insulter t’offenser t’invectiver t’injurier même t’outrager donc certes pas juste te faire partager ce billet un peu particuliers d’un être aussi particuliers que moi pour un être aussi particulier et singulier que toi 20 h 18

jean mi
Retour à l'accueil