En ce jour anniversaire deux tours qui s’enflamment
Vous avez décidé de vous unir mari et femme
Et pour répondre de ce que nous faisions le 11 septembre
C’est de votre mariage désormais qu’il faudra entendre
Mais trêve de spleen, vous attendez un idéal discours
Qui sera je l’espère à la hauteur de ce merveilleux jour
Michel tu m’as choisi comme témoin j’en suis fier
D’autant que ton choix s’est aussi porté sur Pierre
C’est dans l’enfance la plus tendre que notre amitié naquit
Et jamais nous ne nous perdîmes de vue depuis
Je ne deviserai de Michel que quelques anecdotes
Sa vie est bien trop longue et ne suis modestement qu’un pote
C’est donc dans la fameuse capitale du centre Var Brignoles
Que nous fîmes connaissance du roi de la bricole
Enfant sage étais tu mais il faut que je vous confesse
Que l’argent de la quête n’allait pas toujours à la messe
C’est dans le flipper de l’univers bar célèbre place Carami
Qu’il finit ou au bar des sports nous retrouvions nos amis
Il faut dire aussi que de chez toi au fond de la rue Braille
La Foire de Brignoles était gratuite pour toute la marmaille
Que de souvenirs passés me traversent la tête
Une jeunesse heureuse même si parfois un peu bête
Des parties de foot endiablées contre la porte du garage
Au plus beau vélo cross à suspension désormais d’un autre âge
Nous avons grandi en même temps que nos 2 roues
Passer des pédales au moteur l’effort en est plus doux
Vous nous faisiez rêver avec Pierre et vos belles motos
Alors que je n’avais qu’un sinistre et lent 102 peugeot
Avec ta DT 50 à vitesse mainte et maintes fois démontées
Il restait toujours une pièce par terre une fois le moteur remonté.
Et pendant qu’à Lorgue la semaine tu préparais F 3
Nous continuions de Brignoles le week end d’être les rois
Entrainant derrière nos motos kitées quelques poubelles
Nous commencions à faire la chasse à nos premières belles
Et souvent les samedis soirs nous allions au ciné
Il fallait soit descendre à la cave ou monter au grenier
Que dire de ses longues soirées dans la chambre de Pierre
Chez Laurent Margaria ou Breban et nos premières bières
Puis vint le temps de la séparation tu migras vers Toulon
Alors qu’au Nord nos destins nous poussâmes vers Lyon
Le lien n’a jamais été coupé et l’amitié non plus
Grace à Brignoles cette ville de vin aux grands crus
Tu l’a plus que démontré en acceptant d’être le parrain
De ma Justine enchantée d’en avoir qu’un juste un
J’esquiverai prestement une parenthèse confuse au Mourillon
Puisque tu as eu la bonne idée de t’installer au Faron
Et après, les naissances de deux merveilleux garçons
Anneliese est entré dans ta vie de la plus belle façon
Quelle ne fut pas ma surprise dès que je l’ai vu
Des yeux magnifiques, taille de guêpe, et quel cru
69 millésime prometteur, Anneliese c’est aussi un sourire
La gentillesse, la douceur, pas assez de mots pour le dire
Anneliese portait en elle la plus belle des promesses
Celle qu’un jour, ce jour, elle te ramènerait à la messe
Puisque de ta princesse tu es désormais son prince charmant
On vous souhaite à tous les deux le bonheur le plus grand
En guise de conclusion je m’incline devant vous
Et comme le veux la tradition à la mariée le bisou

mariage anneliese et michel
Retour à l'accueil